Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

mardi 17 mai 2016

Pédagogie destructurée 1 - Progression VS déclic

"I've lived a life that's full
I traveled each and every highway
And more, much more than this, 
I did it my way"




Récemment, j'ai compris un truc concernant Minimog. Un truc qui m'explique pourquoi mes grandes idées pédagogiques ce sont cassé les dents sur elle et qui me conforte dans mon chemin d'éveil libre et matériellement minimaliste.
En fait ma fille ne vit pas des « progressions » elle a des déclics.

On l'a vu en novembre quand elle s'est prise de passion pour les puzzles. J'avais tout un tas de puzzles pour bébé : Montessori, sensoriel, thématiques, avec dessin, avec emboîtement, qu'elle avait toujours dédaigné ou très peu utilisé.
En aout elle ne réussissait même pas un puzzle 9 pièces.
En novembre elle s'y intéresse. Quand je dis « s'y intéresse » je veux dire qu'en se levant elle faisait des puzzles, en rentrant de chez la nounou elle faisait des puzzles, avant d'aller au lit elle faisait des puzzles.
Notre sol était juché de puzzles du soir au matin, son père a fait une overdose.
En décembre elle finissait un 60 pièces seule et un 100 pièces avec de l'aide. L'âge indicatif sur la boite est 6-9 ans (elle en a 3).

(Certaines ont pu suivre ses progrès sur facebook et voient de quoi je parle).

Et puis elle s'est arrêtée et ne touche presque plus un seul puzzle. Je crois qu'à son niveau, elle a fait le tour de la question.

A la place elle s'est mise à découper. Et quand je dis « découper » je veux dire qu'en se levant elle découpait, en rentrant de chez la nounou elle découpait, avant d'aller au lit elle découpait. Tout ce qui lui passait par la main (y compris les modèles de ses puzzles ou les dessins pour son frère, ou ses chiffres plastifiés... -_-)




Notre sol était juché de morceaux de papier découpés poussière de fée du soir au matin, son père a re-fait une overdose.
Et au bout de 10/15 jours elle a fait ça.



Avec des ciseaux d'adultes bien sûr (les orange sur la photo). Alors que j'ai cherché LA paire de ciseaux tip top pour enfant pendant des mois.


Quand je l'ai vu tourner sa feuille pour faire les contours des jambes comme si c'était naturellement naturel j'ai eu une pensée pour mes plateaux de découpage Montessori qui n'ont jamais rien donné et je me suis dit mais….. « Pour quoi faire ? ».

Et à bien y réfléchir, elle a toujours fonctionné comme ça. Même bébé, elle avait des périodes de stagnation et puis d'un coup, elle explosait. Même la nounou m'a fait la remarque quand je lui en ai parlé (oui, j'ai une nounou avec laquelle je parle de pédagogie – je sais, j'ai de la chance) en me disant « Mais elle a toujours été comme ça ».

Et en fait, à bien y regarder, elle fonctionne comme ça pour tout. Les chiffres, la draisienne, la cuisine, tout. Tout est question de déclic. La progression s'il y en a une, elle se fait en dedans.

Une phrase entendue dans Etre et Devenir m'est revenue en mémoire : « Quand c'est mûr, ça sort ». Mais c'est exactement ça.

Ce blog, c'est l'histoire d'un lâcher prise. Et bien je peux vous dire que là il est total. Désormais je suis au clair avec ça : je la laisse faire. Et si elle n'a toujours pas appris à lire à 10 ans je ne m'en chagrinerai pas, je sais qu'à 11 ans elle pourra apprendre en 15 jours et qu 'à 12 ans elle me lira Les Misérables si le cœur lui en dit.
Tout n'est qu'enthousiasme.
Pour moi c'est clair, jusqu'à nouvel ordre, mon seul rôle aujourd'hui consiste à la laisser faire. Et dieu sait que ce sera difficile !! Parce que tout le monde voudra qu'elle apprenne des trucs à certains moment et d'une certaine façon.

Permaculture éducative : lui offrir un environnement riche, et laisser faire la nature en prenant ce qui vient sans chercher à contrôler quoique ce soit.

Avantage indéniable : quelle joie de ne plus me prendre la tête sur des idées d'activité ou de passer des plombes à chercher du matériel !! Parce qu'en fait, si c'est passionnant à regarder chez d'autres mamans, chez moi c'était aussi, voir sûrement, plus une contrainte et une source d'inquiétude qu'autre chose. Quelle joie de pouvoir enfin me débarrasser du superflu, matériel et idéologique !!

La vie simple, la vie riche. -the simplier, the richer.


"For what is a man, what has he got?
If not himself, then he has naught
To say the things he truly feels and not the words of one who kneels
The record shows I took the blows and did it my way"

4 commentaires:

  1. Ca me fait réfléchir ce que tu écris... Observer son enfant, en laissant les théories à l'arrière-plan, l'observer vraiment, et pas seulement ce qu'il fait, mais la façon dont il le fait, dont il avance, dont il rencontre le monde. Et ton expression de permaculture éducative, j'adore ! merci.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. merci de ce son de cloche divergent, je suis d'accord avec marie, ce genre de "révélations" d'une maman aide à sortir des théories, de la perception sélective de la réalité de son enfant que celles-ci provoquent, pour l'accompagner tel qu'il est et non tel qu'on a dit que les enfants étaient

    RépondreSupprimer
  4. Cet article a quelque chose de magique, la magie de l’apprentissage spontané ou je ne sais pas, mais magique.

    RépondreSupprimer